Ostéoporose Canada lance une nouvelle campaigne: Droit debout!

Droit Debout CanadaL’ostéoporose est une maladie qui amincit et fragilise les os, elle accroit le risque de subir une fracture de fragilisation. Les sites les plus communs pour les fractures ostéoporotiques sont le poignet, la hanche, l’épaule et la colonne vertébrale.

La fracture vertébrale est particulière, car elle est souvent indolore et beaucoup de personnes ignorent qu’elles ont subi une fracture. Pour cette raison, Ostéoporose

Canada a lancé la campagne Droit debout Canada afin de les sensibiliser au fait que leur perte de taille peut indiquer une fracture de la colonne vertébrale et de les encourager à consulter leur médecin.

Comment fonctionne ce programme ? Il est dorénavant possible de faire mesurer votre taille pendant une foire sur la santé ou lors d’activités de sections présentées un peu partout au pays. En visitant le kiosque d’OC, un bénévole vous place devant un stadiomètre (dispositif simple pour mesurer la taille) placé contre un mur ou un pilier. Le bénévole mesure trois fois la taille du participant, il fait la moyenne et l’enregistre sur la carte Droit debout Canada. Le participant conserve la carte qu’il pourra utiliser ultérieurement quand un fournisseur en soins de santé mesurera sa taille.

Avec l’âge, notre taille diminue toujours un peu, mais comment savons-nous si nous en perdons trop? Posez-vous les questions suivantes :

  • Ai-je perdu 2 cm (¾ po) ou plus de taille telle que mesurée par mon fournisseur de soins de santé, ou de 6 cm (2 po ½) ou plus depuis l’âge adulte?
  • Ma colonne vertébrale est-elle courbée?

Si vous avez répondez oui à l’une de ces questions, le programme Droit debout Canada suggère que vous consultiez votre médecin à ce sujet et que vous insistiez pour passer une radiographie de votre colonne vertébrale (haut et bas du dos). En plus, tous les hommes et toutes les femmes de plus de 50 ans devraient faire mesurer leur taille annuellement afin d’évaluer le risque possible d’une fracture de la colonne vertébrale.

Toutes les fractures ont des conséquences dévastatrices : douleur aiguë et chronique, incapacité physique et défiguration, perte de mobilité et d’autonomie et la crainte de subir une autre fracture. Et cette crainte est bien fondée. Un patient sur trois ayant subi une fracture de la hanche en subira une autre au cours de l’année. Autour de 20 % des patients souffrant d’une fracture vertébrale subiront une seconde fracture au cours des douze prochains mois. Surveillez bien votre taille. N’oubliez pas de faire mesurer votre taille par un de nos bénévoles si vous participez à un forum public ou à une activité sur l’ostéoporose. En vous occupant de votre perte de taille, vous aidez à éliminer les fractures une fois pour toutes!