La vitamine D : un élément clé pour une bonne absorption du calcium

La vitamine D, tout comme le calcium, est essentielle dans la prévention de l’ostéoporose et elle peut réduire d’autres risques pour la santé tels que le diabète et les troubles du système immunitaire. Comme l’exposition aux rayons du soleil stimule la production de la vitamine D, les Canadiens sont à risque de carence saisonnière, car les rayons du soleil hivernal sous les latitudes nordiques supérieures à 35° ne contiennent pas suffisamment de rayons UV-B pour produire de la vitamine D. Le lait enrichi de vitamine D3 contient 100 UI par verre de 250 ml. Les aliments tels que la margarine, les œufs, le foie de poulet, le saumon, la sardine, le hareng, le maquereau, l’espadon et les huiles de poisson (telles que les huiles de foie de morue et de flétan) en contiennent tous de petites quantités. La supplémentation est nécessaire pour obtenir le niveau adéquat de vitamine D, car l’apport alimentaire n’est pas suffisant. La plupart des multivitamines contiennent 400 UI de vitamine D3. Certains suppléments de calcium en contiennent également.

Les nouvelles lignes directrices d’Ostéoporose Canada (juillet 2010) recommandent un apport quotidien de 400 à 1 000 UI pour les adultes âgés de moins de 50 ans qui ne souffriraient pas d’ostéoporose ou de troubles qui nuiraient à l’absorption de la vitamine D. Pour les adultes de plus de 50 ans, des suppléments entre 800 et 2 000 UI sont recommandés. Les individus qui ont besoin de suppléments additionnels afin d’obtenir le niveau optimal de vitamine D peuvent augmenter « l’apport maximal tolérable » à 2 000 UI, en toute sécurité, sans supervision médicale. Par contre, la prise de doses supérieures doit être sous supervision médicale. Un supplément quotidien de 800 UI doit être considéré comme la dose minimale pour tous les adultes souffrant d’ostéoporose.

Les nouvelles recommandations 2010 sur la vitamine D

La foire aux questions

Q. Je ne souffre pas d’ostéoporose, quelle quantité de vitamine D ai-je besoin?

R. Advenant que vous ne soyez pas âgé de plus de 50 ans, que vous ne souffrez pas d’ostéoporose et que votre organisme absorbe bien la vitamine D, Ostéoporose Canada vous recommande un apport quotidien de 400 à 1 000 UI par jour. Si vous êtes âgé de plus de 50 ans, une supplémentation en vitamine D de 800 à 2 000 UI par jour.

Q. J’ai reçu un diagnostic d’ostéoporose, quelle quantité de vitamine D ai-je besoin?

R. Un apport de 800 UI de vitamine D est la dose minimale recommandée pour tout adulte atteint d’ostéoporose quel que soit l’âge du patient et des doses allant jusqu’à 2 000 UI sont souvent recommandées. Pour obtenir une dose supérieure à ces recommandations, il faut une ordonnance du médecin.

Q. La gamme proposée selon chaque groupe d’âge est très large. Comment déterminer la quantité de vitamine D dont j’ai réellement besoin?

R. Les besoins actuels d’un individu peuvent varier considérablement selon un nombre de facteurs. Ces derniers incluent : l’exposition à la lumière du soleil et le séjour dans un climat plus chaud (sous les 35º de latitude). Certains troubles médicaux comme la maladie cœliaque augmenteraient les besoins. Pour un individu en santé, les doses suggérées sont sécuritaires, mais pour des recommandations plus spécifiques vous devriez en discuter avec un professionnel de la santé.

Q. Quels sont les troubles médicaux qui peuvent nuire à l’absorption de la vitamine D?

R. Les éléments suivants interfèrent avec l’absorption de la vitamine D :

  • Être atteint du syndrome de malabsorption : un trouble ou une maladie qui nuit à l’absorption des vitamines et minéraux (maladie cœliaque, fibrose kystique, maladie chronique du foie ou autre maladie intestinale inflammatoire comme la maladie de Crohn ou la colite ulcéreuse).
  • Avoir subi une chirurgie de pontage gastrique.

Q. Dois-je prendre des suppléments tout au long de l’année?

R. Une exposition au soleil procure de la vitamine D. Par contre, les Canadiens sont à risque d’avoir une carence en vitamine D entre les mois d’octobre et d’avril parce que la lumière du soleil hivernal dans la latitude nord est inférieure à 35 º et elle ne contient pas suffisamment de rayons ultraviolets pour produire de la vitamine D. Avec le vieillissement, l’épiderme est moins en mesure de produire de la vitamine D à la suite d’une exposition au soleil. Il existe peu de sources alimentaires contenant de la vitamine D. Les plus naturelles se trouvent dans les poissons gras et les jaunes d’œufs. Le lait, la margarine, certaines boissons de soya et certains jus d’orange sont enrichis de vitamine D. Le fromage et le yogourt peuvent être faits à partir de lait enrichi de vitamine D. Donc, on recommande aux personnes âgées de plus de 50 ans et plus et à celles atteintes d’ostéoporose de prendre des suppléments de vitamine D tout au long de l’année.

Q. Existe-t-il une dose maximale à prendre en toute sécurité?

R. Les Canadiens peuvent absorber de façon sécuritaire l’apport maximal tolérable de supplément de vitamine D, soit de 2 000 UI. Toute dose plus élevée nécessite une supervision médicale.

En savoir plus sur la nutrition et l’ostéoporose :